Llanaeth & Vah - Chroniques du Lion

Aller en bas

Llanaeth & Vah - Chroniques du Lion

Message  Llanaeth le Sam 6 Déc - 2:47

Version complètement remaniée, bonne lecture Smile

I – Le Lion est tombé

Un genou à terre, s'appuyant sur le manche de son arme qui portait encore les traces des combats qui venaient à peine de s'achever, Llanaeth était apathique, le regard figé un peu plus loin où déjà les rares survivants accouraient aussi bien qu'ils le pouvaient pour voir de leur yeux ce que chacun avait comprit dans son cœur.

A cette heure, la bataille était finie, mais le prix à payer pour la victoire ne commençait, à peine, qu'à se dévoiler en même temps que la brume fantomatique se dissipait. Les assaillants étaient retournés à la poussière et avaient laissé derrière eux les innombrables cadavres de leurs victimes, baignant dans une boue rouge et collante, comme si la terre elle même avait été blessée et saignait.

*
* *


Les combats avaient semblé interminables et l'espoir avait quitté le cœur de chacun des vivants qui s'étaient battus ici pour l'étincelle de vie qui animait leur être. Mais il avait été évident que rien ne pourrait faire obstacle à cette armée, c'était comme si la mort elle même était venu réclamer ce qui lui revenait de droit : prendre et écraser la vie et étouffer tout ce qui faisait de chacun de ceux qui étaient présents un être vivant, son âme, ses espoirs et ses craintes. Il semblait alors que l'inéluctable devait arriver, que la ténue petite étincelle de vie qui s'agitait en ce lieu devait irrémédiablement finir étouffer sous le froid linceul de la mort.

C'est alors que l'impensable devint réalité. Car si l'espoir avait quitté le cœur de chacun, il fut symboliser par un homme, alors. Un homme qui ranima la flamme vacillante comme il l'avait toujours fait. Un homme qui sacrifia sa vie pour que la flamme ne s'éteigne pas, en cette heure et en ce lieu.

Alors que les défenses du bastion, érigées à la hâte, ne pouvaient endiguer le flux continu qui avançait sur eux, l'espoir arriva par le nord, porté par une note qui résonna comme un défi au silence de l'armée qu'il allait affronter. Les troupes s'étaient rassemblées sur le haut d'une colline et en un éclair l'assaut fut mené. Il était évident que si rien ne pouvait lutter contre une masse aussi importante, il n'était pas question pour autant de fuir et de laisser le funeste Destin s'accomplir ici.

Les combats reprirent de plus belle, la fureur de la bataille gagna tous les elfes, les hommes et les nains présents et chacun se battit avec courage jusqu'au bout de ses forces. Mais l'armée adverse n'avait cure de la fatigue et le temps était son allié. Pour chaque corps animé qui tombait, deux autres se relevaient, même les défenseurs tombés reprenaient les armes contre leurs frères et même si la défense était héroïque, la fin était inéluctable.

C'est alors que tout se joua. Dans un cri de rage qui résonna comme le rugissement d'un lion, les dernières forces vives entreprirent de percer les rangs ennemi afin d'en atteindre le cœur. Beaucoup périrent dans cette dernière tentative mais une poignée réussit à atteindre le maître d'œuvre de ce carnage, celui sans qui toute cette armée n'était rien d'autre d'un amas d'os, de chaire morte et de métal. Le combat redoubla d'intensité et comme tous mourraient à leur tour, les uns après les autres, tout fut fini en un instant. Dans un ultime effort, pourtant mortellement blessé, le héros de l'espoir abattit son épée une dernière fois et comme si la rage, la rancune et l'inflexibilité de tous ceux qui étaient tombés jusque là s'étaient cristallisés en cet instant, la mort fut vaincue. En même temps que tombait au sol le corps du nécromancien, son armée tombait en poussière et la victoire était acquise.

*
* *


Une main vint se poser sur l'épaule de l'elfe et bientôt un bras l'aida à se relever. Elle entendait qu'on lui parlait, mais ses pensées restaient focalisées sur ce qui se passait un peu plus loin. Les images des évènements se succédaient dans son esprit, tournoyaient comme la tornade qui avaient emporté tant de vie, aujourd'hui.

Petit à petit, Llanaeth reprit conscience de son environnement. Les gémissements des blessés, l'odeur infâme du charnier qui s'étendait à ses pieds. Et, malgré le fait que la bataille avait été remportée, il n'y avait pas un seul cri de victoire, personne pour exprimer sa joie, tant il était difficile de parler ici de victoire, devant un spectacle aussi horrible et désolant.

Alors que la vie reprenait ses droits dans son corps, accompagnant la douleur des nombreux coups qu'elle avait reçu, ses jambes se mirent à bouger sans qu'elle en ait conscience. Le bras qui l'épaulait l'accompagna à son rythme hésitant vers le lieu qui fut le point d'orgue de la bataille où quelques personnes s'étaient réunies, la tête basse. On pouvait voir des larmes sur certains visage, mais sur tous on pouvait lire une profonde tristesse. A chaque pas, l'elfe sentait son cœur se serrer un peu plus et quand enfin elle eut rejoint les autres, aucun mot ne put sortir de sa bouche. Seuls les profonds regards échangés trahissaient d'un sentiment commun à tous et d'une compréhension qui allait à présent au delà de ce que pouvaient exprimer les mots.

Tous, en cette heure pleuraient silencieusement leur chef de cœur. Et encore aujourd'hui, plus de dix ans après, on peut lire, gravé pour l'éternité en ce lieu précis, ce que tous à cet instant se disait au fond d'eux.

Le Lion est tombé.
avatar
Llanaeth

Messages : 848
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 38
Localisation : Languedoc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum