Helmrick : « Que Sigmar nous guide ! »

Aller en bas

Helmrick : « Que Sigmar nous guide ! »

Message  Helmrick le Ven 5 Déc - 3:11


Helmrick Volkagen
Prêtre Guerrier de Sigmar



La Dévotion

Malgré ses origines modestes, ses parents tenaient une ferme dans le Nordland, Helmrick reçu une éducation plus que basique, grâce à la bienveillance de l'Eglise de Sigmar. En effet, certains enfants, choisi parmi la populace, furent entretenu par le clergé afin de leur insuffler la foi de Sigmar. Ce système permet d'identifier les individu prometteur pouvant servir le culte au mieux.

Les enfants étaient repérés grâce aux rumeurs, certaines disaient que l'enfant parlait tout seul durant des heures, d'autres qu'il dessinait des motifs révélateurs ou encore qu'il avait des visions... le prêtre du coin rencontrait l'enfant et proposait aux parents de s'en occuper au nom de Sigmar si l'enfant était sans handicap.

Helmrick fut donc un de ses enfants « élu » pour être formé dans la foi de Sigmar.

A la fin de son apprentissage théorique il fut envoyé dans un petit hameau pour y apporter la sagesse de son savoir. Ce fut sa première mission en tant que membre de l'Ordre du Marteau d'Argent. Quelques années passèrent, plus ou moins tranquilles, avec des attaques de maraudeurs, la corruption du garde champêtre ... tout à fait normal pour la région et l'époque.

De nature impulsive et réfléchi, deux qualificatifs très opposé qui prouvaient son lunatisme, Helmrick restait très discret sur ces pensées et sa vision des situations, pour lui tout n'était que la continuité du chemin que son guide, Sigmar, traçait pour lui. Des visions, il en avait, chaque fois plus nettes les unes que les autres, mais sa mission première était de servir les habitants de cet hameau. A force d'ignorer ces visions, il fini par les oublier et elles cessèrent.



Le tournant

Un jour, un incendie ravagea les habitations des villageois dont il avait la charge spirituel. Les habitants quittèrent les lieux pour rallier d'autre bourgades, Helmrick les accompagna le temps du trajet... Sa tâche accompli il se rendit jusqu'à Altdorf pour rejoindre son clergé. Après avoir fait son rapport il pris quelques jours de repos mais ses visions revinrent avec une intensité plus forte. Il en rendit compte à l'archidiacre dont il dépendait. Celui-ci lui demanda ce que lui montrait ses visions :

« Je vois un champ de bataille ravagé par de lourds combats, les lances se fracassant sur des boucliers, des cris de douleur et de mort, impossible d'identifier les combattants...
Dans le ciel de la nuit, une lueur transperce l'opacité des fumées de la guerre, petit à petit cette lueur dessine un astre... pour révéler une comète à deux queues...
A ce moment les bruits de la bataille s'arrêtent, aucun guerrier n'est debout, tous vaincus...
Je m'approche et là ... les cadavres révèlent l'identité des combattants, les Hauts Elfes, face à des corrompus du Chaos...
Au loin des bruits de tambours, annonçant l'avancée de nos ennemis, ce font entendre... des hordes de morts se relevant par centaine et se dirigeant vers l'Aube....
Puis je me réveille en colère.... »


L'archidiacre expliqua à Helmrick qu'il fallait suivre ses visions, que Sigmar avait besoin de nous sur l'île d'Ulthuan... et qu'il en profiterait pour évaluer les forces défensives des Hauts Elfes ainsi que l'opposition qu'ils subissent.
Sur cette explication, Helmrick décida de partir, chez les elfes, immédiatement.



Le Départ

Au cours du voyage Helmrick fit la connaissance d'un vieil homme qui lui parlait d'un grand guerrier, un chevalier bretonnien qui parcours le monde ralliant différent peuples pour luter contre les ennemis de la vie. Une fois arrivé sur Ulthuan la guerre était déjà là, il entreprit d'aider les citoyens en leur prodiguant des soins et la bonne parole de Sigmar, mais cela semblait ne pas les toucher, pour eux cette foi était inexistante, Sigmar n'était pas une divinité. Mais Helmrick ne pouvait comprendre que ce peuple, même si ancien, ne reconnaisse pas la divinité de Sigmar. Il continua son devoir et se concentra sur l'aide qu'il devait apporter.

Une nuit il refit le rêve qui l'avait fait venir en ce lieu, mais une autre image s'y rajouta comme pour préciser les autres, elle montrait un lion majestueux combattant et vainquant jusqu'à sa propre mort. La nuit de ce rêve il attendit dans les rues une troupe marcher calmement, des bannières de toute nation caressaient les fenêtre des habitations. Il s'agissait de la troupe de Richard « Lionheart » qui était venu pour soutenir les elfes et recruter ceux qui le souhaitent. Un élan incontrôlable, comme si Sigmar lui même le poussait, incita Helmrick à rejoindre la troupe qui s'embarquait, vers le bout du monde, à la recherche du Graal.



Le Grand Voyage

Il fut facile pour Helmrick de se faire accepter dans la troupe, il manquait d'homme d'église et de soigneurs, beaucoup venaient de l'Empire et le soutien de Sigmar les aiderai à dépasser leurs peurs. Sur son livre de prière Helmrick écrivit :
« J'ai pu rencontrer l'homme que l'on appelle « Lionheart » ce n'est pas un géant par la taille mais le respect qu'il inspire à ceux qui le croise est grand. Son visage sombre mais bon est apaisant. Il m'a salué comme un des siens dés le premier jour. Tous l'admirent et le considèrent comme leur Roi. »
Lors de la traversée Helmrick béni tous les soldats du plus faible au plus fort, Richard « Lionheart » lui avait demandé. Malgré la jeunesse du prêtre, à peine plus de vingt ans, il prenait sa tâche au sérieux.
Voyageant de forteresse en forteresse, nous affrontions de nombreux ennemis, c'est là que Helmrick se rendit compte que le surnom de « Lionheart » n'était pas usurpé, toujours à la pointe de l'attaque il traversait les rangs ennemis comme un javelot dans une botte de foin. Une nuit, Richard demanda à tous ses hommes de se préparer au départ ... pour la Forteresse de l'Aube.
Après quelques semaines de mer nous arrivâmes près de l'ile, sans encombre, nous débarquâmes sur une plage à l'écart de tous pour y planter notre camp. Richard nous avait expliqué notre objectif, il avait apprit qu'un nécromancien allait attaquer un bastion avancé de la Forteresse de l'Aube, nous étions là pour prêter main forte à nos alliés.



Le Lion est mort

L'atmosphère des lieux commença à devenir de plus en plus pesante, plus les heures avancèrent plus la brume devint dense. Le maléfice du nécromancien commença son œuvre, la bataille était déjà commencé. Les spadassins, les chevaliers, les mercenaires et aventuriers qui composaient l'armée de Richard « Lionheart » ne faisaient plus qu'un, suivant leurs chef de guerre. Une fois au sommet d'une colline, surplombant le bastion et le champ de bataille, le musicien sonna la charge, comme l'aurait fait les chevalier de Bretonnie les cavaliers fondirent sur le flanc de l'ennemi coupant en deux l'armée des morts, à la pointe de l'attaque « Lionheart », soutenu par la foi de tous les peuples qu'il protégeait, défia le nécromancien. Après un duel terrifiant, le maitre des morts s'effondra emmenant dans l'oubli son armée, mais le goût de la victoire fut amère, de nombreux combattants périrent, dont le plus vaillant de tous, Richard blessé à mort, malgré les soins de toutes les magies divines.
Le courage ultime dont fit preuve « Lionheart » ému tous les survivants, ils jurèrent de continuer la lutte par tous les moyens. Helmrick décida d'en faire autant, sa vision ne pouvait le tromper, sa destiné est de lutter.


_________________
Soyez prêt à suivre le chemin que nous montre Sigmar Aion !
avatar
Helmrick

Messages : 402
Date d'inscription : 26/11/2008
Age : 38
Localisation : Languedoc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum