Le Journal d'Azayel Void ou L'Age de la Destruction.

Aller en bas

Le Journal d'Azayel Void ou L'Age de la Destruction.

Message  Azayel Void le Lun 16 Fév - 9:06

PREFACE : La Genèse

Fils de la nature, enfant d'Ulthan, du plus loin que je me souvienne j'ai toujours ressenti cet irresistible appel des sous-bois, qui font d'un elfe ce qu'il est, selon moi. La forêt...Si luxuriante, tellement prolifique de créatures de toutes formes et de toutes races, mère de l'éternité s'il en est. Si belle et parfois si cruelle...mais toujours pure et juste envers ses enfants.

C'est donc comme une évidence que je me suis tourné vers l'étude des plantes, et logiquement, de leurs bienfaits. J'ai donc intégré les rangs des étudiants de l'académie d'Adunei pour y apprendre les sciences des herboristes et des apothicaires.
Mes premiers siecles d'études furent difficiles...Je fini par m'habituer au tumulte inscessant de la ville, et même par apprécier son bourdonnement. Telle une ruche, Adunei était en ce temps là un des joyaux de l'île Blafarde, pleine de vie et riche de créations : artistes, artisants, marchands, étudiants, enseignants, mais aussi grands guerriers et puissants mages. Tous contribuant au rayonnement de sa culture millénaire.

Pourtant, je n'appréciait guère ma vie en ces temps innocents. L'études d'ouvrages volumineux dans des bibliothèques poussiéreuses au sein d'une ville grouillante de vie était loin des envies de liberté et de solitude que portaient en elles les brises fraiches venues de la Foret de Thanalorn.
Lorsqu'enfin je fus diplomé par mes pairs, je rendis ma chambre d'étudiant, pris mon sac et parti sur l'heure.
J'avais soif de nature et d'air frais !

Je m'installais en pleine forêt, le plus loin possible de tout sentier, non loin du bosquet du Bois Brumeux.
Je mis en oeuvre tout ce que j'avais appris sur les plantes et les créatures fascinantes de la Forêt lors de mon étude des grimoires de la connaissance elfique . J'étais bien sur obligé de retourner en ville au moins deux fois l'an, pour y acheter des fioles et divers ingrédients essentiels pour mes potions. Mais mère nature subvenait à tous mes autres besoins.
Le temps s'ecoulat, aussi doux que le bruit d'un ruisseau sous les fondaisons...

Un jour, il y a peu, lors d'une de mes tournées au coeur de la forêt, je fis une rencontre unique dans une vie : j'ai d'ailleurs bien cru que mon coeur allait s'arreter. Moi, si abile en pleine nature, habitué à éviter les prédateurs et à chasser pour me nourrir. Je n'avais rien entendu, ni rien senti venir. J'étais si absorbé par l'étude des comportements sociaux des Farfadets de Thanalorn, qu'un Elfe avait pu m'approcher assez près pour me toucher, il avait même pu me poser la main sur l'épaule...
Ce fut ma première rencontre avec Norsael Arc-fidèle, le Guerrier fantome.
J'avais, bien sur, beaucoup lu à leur sujet, mais je n'avait jamais esperé en voir un. Même de loin !
Il était là, me regardant avec bienveillance, effrayant de force et d'assurance, les yeux accéré d'un aigle, le sourire franc de ceux qui n'ont rien à craindre, le bois de son arc incarnant la puissance vengeresse de Thanalorn.
Il me parla de choses que je ne connaissait que des livres d'histoires : d'elfes noirs, de peaux-vertes et d'humains mi-homme mi-démons, de corruptions et de destructions...
Incrédule, je l'écoutait sans broncher, me demandant ou il voulait en venir...

Il me demanda alors si j'acceptais de le suivre, il voulait me montrer comment était désormais le monde.
Effrayé à l'idée de contrarier un tel Elfe, j'acceptais. Abandonnant, non sans regret mes petits Farfadets à leur jeux bienveillants. Je ne me doutais pas alors que ce jour là ma vie allait basculer, et mon innocence disparaitre...Le souvenir des jours qui ont suivi me réveille encore parfois, les nuits sans lune...

Il me fit voir la corruption dans les Fourrés de Miralei...les bêtes féroces qui hantaient le Bois d'Azur...les combats sanglants dans la magnifique ville de Calumel à jamais dévastée...
Et les Arches Noires...immenses vaisseaux sortis des enfers !
Choqué par tant de violence et de noirceur je m'enfuyait de toutes la force de mes jambes! Il me cria un nom :"Eronin Côtevent !"

Je courais, courais vers Thanalorn, ma forêt, douceur du soir, refuge éternel. Mais ce que je vis en arrivant me brisa, annéantissant toutes traces d'espoir d'une vie paisible : Thanalorn BRULAIT !

Dans mon désespoir, je vis un frèle Farfadet combattre quatre soldats d'Uthorin, il se défendait avec le courage des coeurs innocents qui savent que plus rien ne pourra les sauver. Quand ils eurent abattu le petit être, le plus grand des Elfes noirs souleva son épée et lui trancha la tête...il la montra à ses comparses et mis un coup de pieds dedans, comme dans une balle, et la tête roula entre deux gros arbres noircis...ils se mirent à rire...
J'entendis alors un grondement sourd, qui devint hurlement, ni Elfe, ni bête...
Je m'éveillais plus tard blessé à la tête et au torse, couvert d'une pate noire et poisseuse, un gout métalique et persistant dans la bouche...
Les Elfes noirs étaient démambrés et mon âme définitivement souillée de cendre et de sang...

J'avais besoin de soins. Je retournais en Adunei, on me soigna et me conduisi à Eronin, il me dit que le Prince Eldrion avait fait lever le ban et l'arriere-ban et que tout ce qui vie devait combattre l'Alliance de la Destruction. Il me donna un arc et une épée.

Je fesais désormais partie des Guerriers Fantomes.

Cela fait des jours que je combat seul les suppots de la Destruction, mais leurs armées sont innombrables, et désormais convaincu que la victoire ne viendra que de l'union des âmes nobles de ce monde. Je quitte aujourd'hui ma retraite solitaire et met mon arc, mon épée et ma vie au service d'une des plus loyales guildes de notre époque, car elle fut depuis toujours portée par le souvenir d'un homme au coeur pur : "Lionheart".
avatar
Azayel Void

Messages : 67
Date d'inscription : 27/01/2009
Age : 40
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum